Sélectionner une page

Créer une Entreprise Sociale – Conseils de 9 Entrepreneurs Sociaux

par | 26 Déc 2019 | Sujets Divers

Créer une Entreprise Sociale – Conseils de 9 Entrepreneurs Sociaux

Voici des conseils pratiques, de 9 entrepreneurs sociaux, sur comment démarrer votre entreprise sociale.

Rosie Thomas – Cofondatrice de Project Rockit

«Mon conseil à quelqu’un qui veut démarrer une entreprise sociale serait de lui dire juste de démarrer. Je pense qu’on peut s’enliser dans son idée ou être paralysé quand on voit les résultats des autres entrepreneurs qui ont du succès. Si une idée reste dans votre tête, qu’elle soit innovante ou originale, c’est juste une perte de temps totale. Pour démarrer une entreprise sociale, il faut vous lancer et avancer à petits pas réguliers pour atteindre votre objectif.

En même temps, ce qui est vraiment important c’est de bien comprendre quel est le but de votre mission parce que cette mission va être votre boussole morale, votre résilience. Quand des choses vont commencer à briller autour de vous et détourner votre attention, le but de votre mission va être votre lumière la plus brillante, celle qui vous guidera et permettra de rester sur la voie.

Aussi, trouvez votre moteur économique parce que vous ne pouvez pas tenir si vous n’avez pas un moteur économique. La viabilité de votre entreprise en dépend. Soyez-en humble mais fier et focalisez-vous sur ce moteur économique. Mais surtout, lancez-vous!».

Adam Morris – Fondateur de Studio Thick

«Je pense que les entreprises qui vont avoir du succès dans les années à venir seront les entreprises qui ont, comme objectif premier, une mission sociale. Le meilleur conseil que je donnerais c’est de ne pas considérer le business et le profit comme séparés de votre mission sociale. Plus on verra des entreprises sociales se créer et qui sont viables économiquement, qui font des choses pour rendre le monde meilleur, et plus le poids du service public sera allégé. Plus il y aura des personnes et mieux ce sera pour apporter un changement positif dans le monde».

Jakie Colmar – Cofondatrice de Tilt Magazine

«Mon plus grand conseil, qui m’a le plus aidé dans ce voyage entrepreneurial, c’est de sortir et faire des rencontres. Ça peut ne pas paraître comme la chose la plus importante pour beaucoup de personnes, mais sortir et rencontrer et discuter avec les autres peut vraiment créer beaucoup de belles opportunités, vous aider à trouver des solutions uniques dont vous n’aviez aucune idée qu’elles existaient. C’est bien de ne pas se laisser distraire et rester focalisé sur son travail et répondre systématiquement aux sollicitations par ‘non, je n’ai pas le temps pour ça’. Mais c’est important de connaître votre communauté et les autres personnes qui font la même chose que vous, ainsi vous pourriez vous entraider afin de maximiser l’impact de votre mission».

Brett Seychell – Fondateur de Social Cycles

Pour démarrer votre propre business, qu’il soit à but lucratif ou non, vous avez juste besoin d’être passionné par ce que vous faîtes. Et aussi, vous ne pouvez pas démarrer un business qui va vous prendre tout votre temps parce que vous voulez gagner de l’argent avec ce business.

Quelque chose que j’ai appris très tôt, pendant que je mettais en place le modèle de business et en visualisant le projet dans sa globalité, c’est de se demander ‘combien voulez-vous gagner?’. Je pense que c’est une question intéressante, car dans l’entrepreneuriat classique, on nous apprend à gagner autant d’argent que possible. Quand vous avez votre propre business, la question à se poser est ‘je veux me développer jusqu’à quel point?’. Plus l’entreprise grandit moins j’ai de contrôle et je pourrais perdre la valeur de la mission. C’est sa valeur qui est la plus importante. Si vous donnez plus de valeur au temps qu’à l’argent, plus de valeur à la qualité qu’à la quantité alors je pense que vous avez plus de chances d’avoir du succès dans votre business».

David Laity – Fondateur de Goodwill Wine

«Le démarrage d’une entreprise sociale, comme n’importe quel autre business, est un challenge. C’est au tout début de votre business que vous allez le plus travailler car vous le construisez. Et l’autre étape c’est quand vous commencez à dépasser un certain chiffre d’affaires. Je pense que vous avez besoin d’avoir un bon business plan si vous voulez démarrer une entreprise sociale et je pense vraiment que vous avez besoin de demander des conseils. Il y a beaucoup de gens qui peuvent vous aider et aimerez vous aider et qui ont des connaissances que vous n’avez pas ou que vous n’aurez jamais. Je pense que le secret est de bien vous préparer et de ne pas s’attendre à gagner une fortune grâce à votre entreprise sociale».

Shane Nichols – Président de Good Return

«Je pense que l’entreprise sociale est un outil puissant. Ne restez pas isolé, rapprochez-vous de votre communauté, allez sur le terrain. Avant de lancer votre entreprise, découvrez s’il y a un réel besoin, parlez aux gens, voyez quelles sont leurs perspectives, leurs vrais besoins. Une fois que vous avez identifié le besoin, allez parler aux autres personnes qui sont déjà dans ce domaine pour savoir comment vous pourriez collaborer avec eux au lieu d’aller dans votre direction. Car c’est à travers la collaboration que les meilleures choses arrivent».

Laura O’Reilly – Fondatrice de Fighting Chance Australia

«Tout d’abord, je suis une grande fan de ‘commencer, échouer, pivoter, recommencer, échouer encore plus rapidement, pivoter’. Nous avons fait ça avec Avenue pendant un an et demi. Nous avons eu trois ou quatre versions avant qu’elle devienne ce qu’elle est maintenant. Je suis une grande fan de ‘juste sauter et voir où j’atterris’. Il ne faut jamais perdre de vue votre Pourquoi quand vous prenez une autre direction et que vous réalisez qu’elle est différente de votre mission. Quand vous restez focalisé sur votre Pourquoi, votre mission, les changements peuvent être positifs».

Ruth Rogers – Fondateur de The Canvas Cafe

«Combien de personnes vous disent ‘allez-y, foncez!’. Mon conseil serait, avant de vous lancer, d’obtenir un maximum d’informations possibles, des conseils et avoir de l’expérience. Mais pas trop parce que vous pourriez finir par être submergé, avoir peur et ne pas démarrer. Il faut se lancer mais d’abord obtenir autant d’informations que possible».

Hannah Paris – Cofondatrice de Mighty Good Undies

«J’ai deux conseils. L’entrepreneuriat social c’est passionnant mais il y a beaucoup de choses ennuyeuses à faire. La comptabilité ce n’est pas marrant, et gérer vos reçus ou les commandes et toutes ces choses, c’est ennuyeux. À moins de bien connaître votre grand Pourquoi, votre motivation, vous en aurez marre de ces tâches. L’autre conseil c’est d’avoir une bonne équipe, qui partage vos valeurs et votre Pourquoi. C’était une grande leçon pour moi. Vous ne pouvez pas tout faire tout seul, c’est trop dur et cela prend beaucoup de temps. Donc, ayez une équipe avec des compétences complémentaires mais tous avec la même vision de ce que vous voulez accomplir».

Si vous êtes un entrepreneur social ou/et environnemental, vous pourriez partager un ou plusieurs conseils dans les commentaires ci-dessous.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This