Sélectionner une page

Comment Faire le Bon Choix?

par | 20 Jan 2020 | Mindset (état d'esprit)

Comment Faire le Bon Choix?

Quel modèle de business choisir? Quel collaborateur employer? Quelle stratégie mettre en place? Quelle voiture acheter? Où déménager? Est-ce que cette maison est une affaire ou devriez-vous continuer à chercher une autre?

La vie est faite de choix, parfois difficiles. Plus les choix sont grands, plus nous avons d’options, et plus ça devient difficile.

Nos cerveaux sont binaires, ils peuvent réagir très rapidement devant deux choix, surtout quand l’un est nettement meilleur. Par exemple, rester sur place et se faire piéger par la marée montante ou rejoindre vite le rivage? Un choix facile.

La pratique, l’expérience et les règles générales peuvent nous aider à prendre des décisions urgentes (par exemple, «Dans le doute, aller à gauche» a souvent bien fonctionné pour moi). Heureusement, nous n’avons pas de décisions immédiates à prendre au quotidien, qui impliquent notre vie – nous avons le luxe de prendre le temps de bien poser les choses.

1. Différence Entre Un Choix Et Une Décision

Bien que les mots «choix» et «décision» semblent signifier la même chose, il y a tout de même une différence entre les deux.

Le choix vient en premier, ensuite une décision est prise en fonction du meilleur choix. Par exemple, si vous avez plusieurs choix mais que vous ne devez faire qu’un seul choix, alors vous décidez lequel de ces choix prendre.

On peut dire qu’une décision est une méthode d’analyse pour éliminer des choix, c’est la fin d’une procédure de sélection.

2. Pesez Les ‘Pour’ Et Les ‘Contre’ Pour Faire Le Bon Choix

Pour prendre une décision, il est important de peser les Pour et les Contre. Pour cela, je vous suggère de faire deux colonnes sur une feuille de papier. Sur une colonne vous noterez toutes les choses positives si vous faîtes tel choix, et sur l’autre colonne toutes les choses négatives. La colonne qui comporte le plus de choses, l’emporte.

Seulement cette stratégie peut fonctionner pour des choses simples. Elle ne tient pas en compte l’importance de chaque note.

Par exemple, vous souhaitez 100 000 euros pour acquérir du matériel afin de développer votre entreprise. Vous avez besoin de demander un prêt. Le point positif (Colonne ‘Pour’), cela vous permet de développer votre entreprise, prospérer. Le point négatif (Colonne ‘Contre’), ce prêt représente un risque.

Vous attribuez +20 points aux conséquences liées à cet emprunt (votre développement). Vous attribuez -10 points à la somme souhaitée (le risque).

Si, par contre, vous souhaitez seulement 50 000 euros, vous attribuerez +10 points au développement de votre entreprise (Colonne ‘Pour’), c’est à dire moins de développement que si vous aviez 100 000 euros. Mais, par contre votre colonne des ‘Contre’ sera de -5 points, ce qui représente moins de risques pour votre entreprise. Cela peut aider à avoir une meilleure évaluation de vos options.

Cependant, les ‘Pour’ et les ‘Contre’ ne sont pas toujours apparents ou évidents, et cette méthode de liste ne convient pas à certaines personnes.

Voici d’autres méthodes pour prendre de grandes décisions. Toutes ne conviennent pas à tout le monde ou pour toutes les décisions. Mais toutes offrent quelque chose pour vous aider à clarifier, créer vos propres méthodes et vous éviter surtout la «paralysie » due à la non-prise de décision.

Analysez Les Résultats

Travailler sur une grande décision peut réduire notre champ de vision. On devient si focalisé sur les conséquences immédiates de la décision à prendre que nous ne pensons pas aux résultats finaux que nous désirons.

Quand on fait un choix, il est bon de prendre du temps pour étudier le résultat prévu. Étudier chaque option et se poser les questions suivantes:

  • Quel est le résultat probable de ce choix?
  • Quels résultats sont improbables?
  • Quels sont les résultats possibles de ne pas choisir cette option?
  • Quel serait le résultat en choisissant cette option?

Penser aux résultats sur le long terme – et élargir votre réflexion sur les résultats négatifs – peut vous aider à avoir de la clarté et une direction pour prendre une grande décision.

Demandez-Vous Pourquoi – Cinq Fois

Les cinq pourquoi est une technique inventée par Sakichi Toyoda, le fondateur de Toyota. Quand quelque chose ne fonctionne pas, demandez-vous «pourquoi?» cinq fois. Quand vous vous demandez pourquoi quelque chose n’a pas fonctionné, à plusieurs reprises, vous finissez par trouver la cause première.

Exemple: Mes dépenses sont plus élevées que prévu (le problème)

1. Pourquoi? – Je dois payer 10 % d’impôts en plus.

2. Pourquoi (dois-je payer 10 % d’impôts en plus)? – Je n’ai pas rendu ma déclaration à temps.

3. Pourquoi (n’ai-je pas rendu ma déclaration à temps)? – Je n’avais pas toutes les informations nécessaires sur mon patrimoine.

4. Pourquoi? – Je n’ai pas fait évaluer par un expert certains biens hérités.

5. Pourquoi? – Je n’ai pas trouvé d’expert à temps. (la cause première).

Même si la technique des cinq questions a été développée pour résoudre un problème, elle peut aussi vous aider à déterminer si un choix que vous devez faire est aligné avec vos valeurs.

Notez que, parfois, il faut changer la façon dont vous posez la question.

Concernant l’exemple précédent, si vous deviez ajouter une question, ça ne sert à rien de se demander «Pourquoi n’y a-t-il pas d’expert dans ma localité?». C’est un facteur extérieur et ne nous fera pas avancer, ni agir sur la cause première.

Suivez Vos Instincts

Des études montrent que les personnes qui prennent des décisions rapidement, même quand elles manquent d’informations, ont tendance à être plus satisfaites de leurs décisions que les personnes qui font des recherches et pèsent soigneusement leurs options. Cela est dû au fonctionnement de nos cerveaux.

L’esprit conscient peut retenir entre 5 et 9 pensées distinctes. Cela veut dire qu’un problème complexe avec plus de (en moyenne) 7 facteurs va surcharger la capacité de l’esprit conscient et l’empêcher à fonctionner efficacement – entraînant ainsi des choix pas aussi intéressants.

Alors que notre esprit inconscient est plus compétent à travailler avec des problèmes complexes. Les personnes qui écoutent leur «intuition», leur «petite voix intérieure» font confiance au travail déjà fait par leur esprit inconscient, au lieu de compter sur leur esprit conscient qui est plutôt limité pour traiter des situations complexes.

3. Le Choix Est Le Vôtre

Quelque soit la technique que vous utiliserez pour prendre une décision, les choix doivent être les vôtres. Si vous vous sentez sous pression devant vos choix ou ne pas contrôler les conditions, les résultats positifs que vous trouverez auront une coloration négative. D’un autre côté, être totalement responsable de vos choix peut faire paraître un échec comme une sorte de succès – vous savez que vous avez fait de votre mieux et acquis de l’expérience pour la prochaine fois.

>> Pour aller plus loin dans la compréhension de nos réactions et fonctionnements face à des choix, je vous suggère l’excellent livre Le Paradoxe du choix de Barry Schwartz.

Et vous, quelles stratégies utilisez-vous? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires ci-dessous.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This