Sélectionner une page

5 Compétences Essentielles pour être un Bon Vendeur

par | 4 Nov 2019 | Sujets Divers

5 Compétences Essentielles pour être un Bon Vendeur

La vente consiste à transformer un prospect en client. En général, dans une entreprise, ce sont les vendeurs ou les commerciaux qui sont chargés de cette tâche. Ils ont pour mission de conseiller et d’aider leurs clients dans leur expérience d’achat. À cet effet, ils ont à leur disposition un argumentaire de vente, une liste des réfutations aux objections. Ils doivent aussi faire bonne impression, et inspirer confiance.

Être vendeur ne nécessite aucune formation particulière mais plutôt des prédispositions, comme celle d’aimer le contact avec les gens. Mais pour être un bon vendeur, il faut acquérir des compétences.

Quand on est entrepreneur, et qu’on doit aussi s’occuper de l’activité commerciale, quelles sont les compétences à avoir pour être comme un vendeur pro?

Elles sont nombreuses mais voici 5 compétences importantes que vous pouvez acquérir afin d’être un bon vendeur.

1. Prioriser Les Tâches

Il y a deux types de vendeurs. Ceux qui sont stressés et désorganisés, et les autres qui sont toujours décontractés quelque soit la situation. Pourquoi? Parce que le dernier groupe a appris à prioriser. La priorisation permet aux vendeurs de séparer ce qui est important des tâches secondaires.

La priorisation n’est pas seulement le fait de dresser une liste des choses à faire. Un bon vendeur sait que la priorité première c’est d’être en négociation avec un prospect pour le transformer en client. Le succès de l’entreprise y dépend. Il finit par aiguiser cette compétence, qui devient une seconde nature. La deuxième priorité est celle de prospecter, c’est à dire envoyer des propositions à des prospects qualifiés ou/et prendre rendez-vous. La priorité numéro trois c’est le suivi, la relance des prospects, qui peuvent être effectués en fin de semaine.

2. Savoir Négocier

Que ce soit pour vendre des logiciels ou des voitures, le bon vendeur a besoin de savoir comment négocier. Une négociation réussie c’est comprendre les besoins de l’autre.

Essayez de savoir à quel type de personne vous vous adressez, afin d’adapter votre argumentaire en fonction de sa personnalité. Voici les types de personnalité selon le MBTI:

  • Introversion (I) et Extraversion (E): Orientation de l’énergie

C’est la fonction auxiliaire du sujet (attention, il ne s’agit pas d’être ouvert ou timide mais de tirer sa source d’énergie du monde extérieur ou du monde intérieur).

  • Sensation (S) et Intuition (N): Recueil d’information

C’est la façon dont le sujet privilégie le recueil d’information: il aura toujours une fonction dominante et l’autre auxiliaire.

  • Pensée (T) et Sentiment (F): Prise de décision

C’est la façon dont le sujet traite l’information: ici aussi, il y aura une fonction dominante et l’autre auxiliaire.

  • Jugement (J) et Perception (P): Mode d’action

C’est la fonction principale du sujet: cet axe est toujours extraverti.

3. Être Réactif

La clientèle est au cœur de toutes les entreprises. Le bon vendeur doit être réactif. Des facteurs comme la rapidité de réponse, la flexibilité sur les canaux de communication, l’empathie, la positivité et l’amabilité donnent envie aux prospects de travailler avec le vendeur, et par conséquent, avec l’entreprise qu’il représente.

Il faut être là quand le prospect est prêt à franchir l’étape suivante, et au final l’acte d’achat. Donnez la possibilité aux prospects d’entrer facilement en contact avec vous: Que ce soit par téléphone, par e-mail.

Disposez de moyens de chatter avec vos prospects, sur votre site internet, sur vos réseaux sociaux. Séparez les lignes téléphoniques de votre entreprise: une ligne réservée au service clients et une ligne pour les prospects. Ainsi les prospects n’auront pas besoin d’attendre et d’expliquer la raison de leur appel.

4. Soignez L’Écrit

Un bon vendeur a besoin d’être chaleureux et montrer sa compétence quand il communique par écrit. Les prospects ne font pas confiance en quelqu’un qui fait beaucoup de fautes, qui ne comprend pas leurs besoins.

Contrairement aux autres compétences, celle de l’écrit s’acquière avec la pratique. Donc, lisez régulièrement, inspirez-vous du style d’écriture de certaines personnes que vous admirez. Créez des connexions plus humaines avec vos prospects, ne donnez pas l’impression de faire du «forcing».

5. Communication Non Verbale

Le langage du corps a une grande importance dans une conversation, qu’elle soit personnelle ou commerciale. La façon dont un vendeur se tient peut communiquer soit de l’anxiété et de la confusion, soit de la confiance. Même de très loin dans une salle, sans l’entendre, on peut deviner la personnalité de quelqu’un.

Si vous voulez être un bon vendeur, apprenez à contrôler les signaux que vous envoyez aux autres. Soyez-en conscient en notant leurs réactions. Adoptez un air d’autorité (expert) et confiant: tenez-vous bien droit, la poitrine dégagée. Ne restez pas immobile, faîtes des petits pas, bougez un peu votre corps. Gardez un sourire sur votre visage, même quand les choses deviennent tendues. Variez vos gestes, mais sans faire de grands gestes.

Voilà donc 5 compétences essentielles si vous voulez être un bon vendeur, et donner une bonne image de votre propre entreprise.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This